cover.png

Les chansons de cet album sont les premières chansons que j’ai écrites à la fin des années 70 et au début des années 80 à l’exception de deux d’entre elles  Elles sont venues à moi dans des années existentielles où la recherche d’une utopie alternative au monde qui se mettait en place, était une préoccupation majeure pour moi. 

Une époque d’expériences sur des chemins inédits, de rencontres, de lutte où le "Pourquoi pas ?" et le provisoire se substituaient aux dogmes et aux certitudes en place. L’écologie et la recherche d’un monde plus juste y compris au delà de nos frontières étaient des dimensions qui ont profondément bouleversé les projets de ma vie. (Malville, Avant qu’il soit trop tard, Sur la route des Circauds, La ballade des gens provisoires, Les années passent).

Coté vie intérieure, la contemplation et les élans amoureux étaient là avec leur parfum incontournable, leurs expériences, leurs échecs aussi. (Rencontre, Les fontaines de Dijon, Ballade pour une comédie sans fin, Déchirure, Caramel...). La guitare était une compagne permanente de mes écritures ou de mes recherches instrumentales.

Réaliser cet album est avant tout le désir d’aller jusqu’au bout d’une démarche, de donner une forme enfin potable à ces chansons venues à moi et faire partager à mes proches l’ambiance et les préoccupations de ces années-là.

Et par delà tous ces prétextes, le fait d’essayer de comprendre et de questionner non seulement qui j’étais mais tout simplement qui je suis, les chansons étant le miroir de nos âmes qui s’habillent selon le moment, l’humeur, et nos cultures mouvantes, des matières musicales dont on se sent le plus proche.

Enregistrer des chansons qui ont pris forme une quarantaine d’années plus tôt est une drôle d’expérience à la recherche des émotions qui les ont fait naitre et de madeleines introuvables du passé. 

Peut être certaines d’entre elles donnent l’impression qu’elles auraient pu être écrites aujourd’hui. 

Bonne écoute
 

1-LA BALLADE DES GENS PROVISOIRES

Cette chanson résume bien l'air des rencontres et des utopies de ces années-là

La ballade des gens provisoiresBernard DAUTANT
00:00 / 04:21

2-RENCONTRE

Les vraies histoires d'amour restent intemporelles

RencontreBernard DAUTANT
00:00 / 03:11

3-CHEF JOSEPH

Une chanson écrite par un complice de mes premières aventures, Jean François ARMAND,

traitant du génocide des indiens. Percussions : Hugues BOUSSEREAU

Chef JosephBernard DAUTANT
00:00 / 05:12

4-CARAMEL

L'amour en caramel,  jamais consommé

CaramelBernard DAUTANT
00:00 / 02:53

5-LES FONTAINES DE DIJON

Une histoire plus vieille que les fontaines de cette ville, à la sauce libertaire

Les fontaines de DijonBernard DAUTANT
00:00 / 04:34

6-DECHIRURE

Il a toujours un moment trés difficile dans une séparation dont on fait ou pas le deuil

DéchirureBernard DAUTANT
00:00 / 03:59

7-LES ANNEES PASSENT

Première chanson que j'ai écrite peut être inspirée pour le thème par Still crazy de Paul Simon

Les années passentBernard DAUTANT
00:00 / 02:35

8-MALVILLE

Ce jour là on a non seulement perdu une bataille mais aussi la guerre. A Vital Michalon

MalvilleBernard DAUTANT
00:00 / 04:51

9-AVANT QU'IL SOIT TROP TARD

Texte d'Apocalypse de la fin des années 70, étrangement d'actualité

Avant qu'il soit trop tardBernard DAUTANT
00:00 / 03:25

10-BALLADE POUR UNE COMEDIE SANS FIN

L'amour comme une pièce de théâtre

Ballade pour une comédie sans finBernard DAUTANT
00:00 / 04:03

11-SUR LA ROUTE DES CIRCAUDS (instrumental)

Les Circauds, une maison dans le Brionnais devenue le premier centre de formation à la Non-violence en France où s'installa un jour le journal  La gueule ouverte après Combat Non violent

Sur la route des CircaudsBernard DAUTANT
00:00 / 02:57

Tous instruments, toutes compositions (sauf Chef Joseph) réalisation sonore et musicale: Bernard DAUTANT

studio du Hapshot 2020

Intérieur.png