Une série de 10 reportages ou documentaires financés par la Région Rhône Alpes sur l’exclusion, la vie des banlieues, l’histoire de l’immigration, les musiques métissées ainsi que les enjeux sociaux actuels. Durée : de 8 à 26 mn par film. Double coffret DVD distribué dans les médiathèques de la Région Rhône-Alpes (2013)

Une sélection de quelques films:

Pour voir la video, cliquez dessus

LES GENS DU VOYAGE

La condition des Gens du Voyage

Qu'ils soient manouches, rom, yenniches, gitans , les gens du voyage vivent de profondes transformations depuis la deuxième moitié du XX° siècle. De plus en plus sédentaire, mais la caravanne toujours prête à bouger, ils s'intègrent de plus en plus au système des gadgé avec parfois la per de perdre leur identité.Entre gadgé et gens du voyage c'est aussi une méfiance à déconstruire. C'est à cela que travaille l'ARTAG avec qui ce film a été réalisé.

LES AMOUREUX AU BAN PUBLIC

S'unir avec un étranger, est-ce possible ?

Les mariages entre Français et étrangers existent depuis bien longtemps. L'augmentation des flux migratoires, les échanges entre les peuples font qu'aujourd'hui l'amour a élargi ses frontières ce qui ne va pas de pair avec les situations de restriction d'accès au territoire aux étrangers qui se sont radicalisées depuis quelques années.Dans ces conditions, jusqu'où vont le droit et la possibilité de s'aimer quand l'amour se décline avec des étrangers non européens ? Ce film permet de prendre une photographie poignante de la situation législative actuelle et de nombreux témoignages questionnent sur le droit à l'amour dans de telles conditions.

LA BATUCADA DES MILLE

Musique citoyenne pour tous

Initiée en 2010 par le conservatoire de Lyon originale et unique met en scène des musiciens amateurs et professionnels autour d'un répertoire entre batucada et musiques brésiliennes. La batucada des mille s'est produite en de nombreuses occasions entre 2010 et 2012 en Région Rhône Alpes et des ateliers ont été mis en place dans des quartiers de Lyon et Grenoble. Le film raconte cette aventure

LE 17 OCTOBRE 1961

Une mémoire à réhabiliter

Cette date résonne pour beaucoup d'Algériens comme un drame peu connu en France.A la fin de la guerre d'Algérie, le FLN était de plus en plus présent sur le territoire français et la répression de plus en plus dure. Le point culminant et névralgique eut lieu le 17 octobre 1961 lors d'une manifestation pacifique de la communauté algérienne. Il y eut de nombreux morts  (les historiens oscillent entre 100 et 200) alors que les autorités de l'époque n'en déclarèrent que quelques uns. Pendant des années ces faits sont restés dans l'ombre comme une blessure non reconnue pour les uns et un mauvais souvenir à effacer pour les autres. Aujourd'hui de plus en plus de municipalités commémorent cette mémoire qui ressurgit dans l'espace public.L'ensemble des témoignages (y compris des acteurs de l'époque) insiste sur la nécessité de la réconciliation qui ne peut exister sans travail mémoriel

VIEILLIR IMMIGRE

La condition des vieux travailleurs immigrésface à la vieillesse

Après avoir quitté leur pays d'origine et travaillé toute leur vie en France avec parfois des situations non déclarées, ces hommes immigrés sont devenus vieux et souvent marqués par leurs durs labeurs. Une valise toujours dans la tête, la nostalgie du pays et la sécurité du pays d'accueil en tête, ces chibanis sont en recherche de vie sociale et d'accompagnement humain. C'est le projet du café social "Le patio des ainés" situé à Lyon.

Please reload