1-J’en ai bavé

La première fois que j’ai entendu cette chanson c’était en écoutant

l’adaptation de Graeme Allwright qui me conduisit à Woody Guthrie

J’en ai fait une autre version garant le refrain comme un clin d’œil à Graeme

en utilisant beaucoup d’échantillons d’outils pour la rythmique

Bernard DAUTANT : Chant, guitare, échantillons ferraille 

Hugues BOUSSEREAU : Cajon

 

2-Le DO RE MI

Ces trois notes signifiaient l’argent et tous les

immigrés de l’intérieur qui essayaient de gagner la Californie

comme un paradis imaginé avaient intérêt à en avoir pour

franchir les frontières de ce territoire dans les années 30

Bernard DAUTANT : Chant, guitare, mandoline

Hugues BOUSSEREAU : Cajon, caisse claire

Jérome BERTRAND : Contrebasse

Charlène MOURA : Fifre

 

 

 

3-Danse un peu plus longtemps

Une chanson peu connue de Woody

que Joel Rafael m’a fait découvrir

Bernard DAUTANT : Chant, guitares, mandoline

Hugues BOUSSEREAU : Cajon, djembé

Fifre : Charlène MOURA

Cordes : Quatuor Akitania

Omar KHEMRI : Basse

 

 

4-Immigré

Woody écrivit le texte de cette chanson suite au crash d’un avion

transportant des travailleurs immigrés mexicains à Los Gatos

et la radio annonça le nom des victimes de l’équipage

en complétant « et quelques immigrés…. »

Bernard DAUTANT : Chant, guitares, mandole, dobro

Charlène MOURA : Choeurs

Hugues BOUSSEREAU : Cajon, clavier

Omar KHEMRI : Basse

 

5-Je me ballade

Woody Guthrie a beaucoup chanté la condition

de ses compagnons de route vagabonds, sdf

éternel thème de la musique américaine dont Kerouac, Springsteen,

Dylan et bien d’autres s’en sont fait l’écho

Bernard DAUTANT : Chant, guitares, synthé, cistre

Hugues BOUSSEREAU : Caisse claire, percus

Jérome BERTRAND : Accordéon

 

6-Je sais plus où aller

Autre déclinaison de ces chants de vagabondage

qui ont en eux quelque chose d’intemporel et d’universel

Bernard DAUTANT : Chant, guitares, harmonica, dobro

Hugues BOUSSEREAU : Cajon, percus

 

7-Elle chante comme mon amie

Je ne connaissais pas cette chanson de Woody apprise

au contact de Joel RAFAEL à Okemah, village natal

de Guthrie. Une chanson difficile à comprendre

en anglais et dont j’ai fait une adaptation

aussi libre que fidèle

Bernard DAUTANT : Chant, guitares

Charlène MOURA: Chœur et flute

Hugues BOUSSEREAU : Percussions

 

 

8-Davey le gitan

Dans un certain imaginaire populaire quand les gitans

ne volent pas les poules, ils piquent la femme

des honnêtes gens ; Une ballade maintes fois reprise

Bernard DAUTANT : Dobro, guimbarde,

Hugues BOUSSEREAU : Cajon, perçus, choeurs

Jérôme BERTRAND : Contrebasse

Charlène MOURA : Fifre

9-Terres d’abondance

La première fois que j’ai entendu cette chanson

c’était par Tom Paxton lors de l’hommage

rendu à Guthrie un an après sa mort à New York.

Ecrite pour les immigrés des années 30-40 elle sera aussi longtemps

d’actualité que des hommes devront quitter leur pays à cause

 de la misère et participeront au développement de pays

qui les auront accueilli ou toléré

Bernard DAUTANT : Chant, mandole, dobro

Hugues BOUSSEREAU : Balafon, Cajon, percus

 

10-Sur mes marches

Une chanson peu connue de Woody

au parfum de nostalgie

Bernard DAUTANT : Chant, guitare, Dobro, mandoline, bâton de pluie

Hugues BOUSSEREAU : Cajon, percus

Jérôme BERTRAND : Accordéon

Chœur de Préchac : Bruno, Catherine, Héléne, Monique…

 

 

11-La berceuse du vagabond

Pour m’être retrouvé plus jeune à dormir sous un pont

sous la pluie controlé par la police j’ai été sensible très tôt

aux chansons de Guthrie et notamment à celle ci

Un peu de douceur dans un monde souvent violent

pour les vagabonds et les migrants

Bernard DAUTANT : Chant, guitares, dobro, synthé

Hugues BOUSSEREAU : Cajon, clave

Jérôme BERTRAND : Accordéon

photos: BD, Musée Okemah, Antoine MAURICE

Ont participé à Woody en France

Hugues BOUSSEREAU

Cajon, percus diverses, voix

Jerome BERTRAND

Accordéon,Contrebasse

Charlène MOURA

Fifre, flute, choeurs

Omar KEHMRI
       Basse

Photos BD

Choeur de Chiquot